Démarche professionnelle


Il me tient à cœur de mettre en œuvre des prestations de qualité à travers une approche à la fois holistique et personnalisée, centrée sur les besoins du patient. Celui-ci se situe au cœur de ma prise en charge, il en est l’acteur principal.
Authenticité, Respect, Qualité, Harmonie, Confiance, Liberté… voici quelques unes des valeurs qui me guident au quotidien dans mon travail et dans la relation thérapeutique.

Pour chaque nouvelle demande, je mets en œuvre des prestations personnalisées, selon une démarche particulière :

Evaluation de la situation

Il s’agit d’analyser avec le patient ses habitudes de vie, ses difficultés fonctionnelles, ses capacités préservées, ses attentes, son environnement.

click-32-2 Selon les besoins, cette évaluation peut prendre différentes formes

– Un entretien,
– Une évaluation de l’accessibilité et de la sécurité du domicile,
– Un bilan du niveau de participation pour les actes de la vie quotidienne, domestique et de loisirs (lever, coucher, toilette, habillage, préparation d’un repas, prise des aliments, ménage, commissions, loisirs, déplacements, etc.),
– Un bilan gestuel (amplitudes de mouvement, force, précision du geste, coordination bimanuelle, etc.),
– Un bilan des capacités sensorielles,
– Une évaluation de l’équilibre,
– Une évaluation des fonctions cognitives (mémoire, concentration, orientation, etc.).

Objectifs

Selon les résultats de l’évaluation et les attentes du patient, je détermine avec lui les objectifs d’intervention personnalisés. Il s’agit d’objectifs très concrets, en lien direct avec le maintien ou l’amélioration de l’autonomie.

Moyens de traitement

Pour atteindre les objectifs posés, les moyens utilisés en ergothérapie peuvent se classer dans deux grands domaines qui, bien souvent, sont complémentaires :

click-32-2 La rééducation

Grâce à des techniques médico-thérapeutiques, il s’agit d’accompagner le patient vers la récupération des capacités (motrices, sensitives, ou cognitives) qu’il avait avant l’accident ou la maladie.
A domicile, les séances de rééducation font souvent suite à un traitement ergothérapeutique débuté à l’hôpital.

click-32-2 La réadaptation

Il s’agit d’apprendre à faire autrement pour contourner la déficience. Lorsque la récupération des capacités antérieures n’est pas suffisante ou lorsqu’elle n’est plus possible, l’ergothérapeute va adapter l’environnement et/ou les activités aux nouvelles capacités du patient, afin qu’il puisse conserver ou retrouver son autonomie, malgré la déficience.

Selon les objectifs visés, les moyens mis en œuvre en réadaptation prennent diverses formes :

Domicile

Conseils d’aménagement pour optimiser sa sécurité et son accessibilité.

Nouvelles gestuelle, posture, organisation

Enseignement et entrainement pratique. Accompagnement vers la recherche et le développement de stratégies compensatoires et de nouvelles ressources.

Moyens auxiliaires

Mise à disposition, recherche, adaptation, conseils, enseignement, entrainement pour leur utilisation.

 

 

Transferts et déplacements

Enseignement, entrainement, conseils pour le choix d’un fauteuil roulant, d’un scooter électrique, d’un moyen auxiliaire à la marche, d’un scooter électrique…

Economie, gestion du souffle

Enseignement des principes.

Hygiène articulaire

Enseignement des principes de l’Ecole du dos, d’économie gestuelle (ex : prévention des déformations articulaires pour personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde).

 

 

Positionnement

Recherche, mise à disposition, adaptation, confection de coussins adaptés (prévention de douleurs, d’escarres, d’attitudes vicieuses).

Conseils à l’entourage

Pour aider le patient de manière adaptée, en respectant ses possibilités de participation active, sans faire à sa place, tout en se préservant.

Demande de financement

De moyens auxiliaires ou d’aménagement du domicile : informations et/ou accompagnement dans les démarches auprès des Offices AI, des Caisses de Compensation, des assurances maladies, etc. Ce travail peut s’effectuer en collaboration avec une assistante sociale.

Informations

Concernant les associations, les groupes d’entraide et d’activités existants dans la région.


Evolution du traitement

Le nombre de séances d’ergothérapie et leur fréquence dépendent des indications médicales, des besoins du patient et de l’évolution du traitement.
La réévaluation permet de mesurer si les objectifs fixés ont été atteints et de les réajuster si nécessaire.
Durant et/ou à la fin du traitement, le médecin prescripteur est informé par l’ergothérapeute de son évolution et de ses résultats, par des entretiens téléphoniques et/ou des rapports écrits.