Lieu de pratique


Mes traitements d’ergothérapie s’effectuent toujours dans l’environnement personnel du patient. Il peut s’agir de son appartement, de sa villa, de son chalet, de sa chambre d’EMS mais également de son lieu de vacances ou de tout autre lieu fréquenté habituellement par le patient.
Ce travail à domicile me permet de me situer au plus proche de ses besoins et de ses habitudes de vie.

Les plus-values de l’ergothérapie à domicile

click-32-2 Le désir du maintien à domicile en toute autonomie

La plupart d’entre nous souhaite rester le plus longtemps possible à son domicile, sans dépendre d’autrui.

Par son action, l’ergothérapeute intervenant à domicile va optimiser les relations entre l’environnement personnel, le patient et ses activités de la vie quotidienne.

click-32-2 Le contexte actuel du vieillissement démographique

Les études statistiques montrent que la population âgée de 80 ans et plus va doubler d’ici à 2030. Or, avec l’avancée en âge, le risque d’être atteint dans sa santé et de devenir dépendant sur le court ou long terme augmente.

En ergothérapie, l’on va tenter de diminuer la dépendance liée à l’âge et de renforcer les ressources de la personne. Le maintien d’activités significatives pour elle participe au maintien de sa santé physique et psychique.

click-32-2 La diminution du nombre de proches aidants

Depuis quelques années, l’on constate que les proches aidants sont souvent moins présents auprès de leurs aînés, pour différentes raisons (travail et/ou domicile des proches aidants éloignés de celui des parents âgés, manque de disponibilité en raison d’obligations professionnelles et/ou familiales, etc.).

Par son action, sa connaissance du réseau socio-sanitaire et son approche holistique, l’ergothérapeute a un rôle primordial à jouer auprès de la personne et de son entourage pour optimiser la qualité de vie à domicile, sur le long terme.

click-32-2 La pression des assurances sur les coûts de la santé

Dans le contexte actuel des soins à domicile, les assurances sont en effet très attentives à l’efficience des soins octroyés et émettent parfois des limites dans la prise en charge (nombre maximal d’heures de soin et fréquence maximale).

En visant l’amélioration de l’autonomie du patient, l’ergothérapeute peut contribuer à la diminution des coûts de la santé (ex : un aménagement adéquat du domicile préviendra le risque de chutes et évitera ainsi des soins de plaies voire des hospitalisations).